s03e04 C’est la vie (death is the future)

Ici, on prend des cours d’anglais.

En plus c’est novembre

Et en breton, pour dire novembre on dit miz du
Ça signifie littéralement mois noir. Et durant le mois noir on doit prendre soin de ses morts normalement.

C’est pour ça que justement ! Eh oui !! On va parler de la mort en anglais

s03e04 C’est la vie (death is the future)

PODCAST Diagonale du Vide

Suivre des cours d’anglais, c’est la garantie la plus sûre d’atteindre rapidement un niveau opérationnel en anglais.Forts de plusieurs années d’expérience, ils élaborent des programmes de cours d’anglais dédiés et ciblés en face à face, pour répondre le plus efficacement à nos attentes et aux exigences de notre entreprise. Finance, droit, management … des formations d’anglais sur mesure qui visent à nous rendre vite opérationnel.

Publicités

s03e03 Embrouille ça craint

cette fois çi, comme on est allé a Paris pour le Podcast Festival et qu’on est taquin, on a fait ça.
je ne suis pas sûr d’avoir pris la bonne décision mais enfin voilà, c’est mis

s03e03 Embrouille ça craint, l’épisode est ici

les # de cette semaine sont les suivants: #écologie #politique #monétisation on file droit vers le grand effondrement mais on y va en douceur.

L’industrie du podcast connaît un essor fulgurant outre-Atlantique. Avec près d’un quart de la population américaine qui en consomme régulièrement et un accroissement continu des audiences, le podcast représente une formidable opportunité pour les annonceurs en quête de nouveaux espaces publicitaires. Toutefois, cet engouement pour l’industrie du podcast en est encore à ses balbutiements en France, où les annonceurs demeurent sceptiques face à l’absence de standards de mesure susceptibles de les rassurer sur les réelles performances de cette nouvelle forme de programmes audio. Par conséquent, les créateurs de podcasts peinent à monétiser leurs contenus malgré la progression des audiences.

diagonale du vide podcast (2).jpg

L’audio à la demande rend donc possible une consommation de l’audio plus flexible, plus intime et plus adaptée aux modes de vie actuels. De plus, le contenu même des podcasts rompt avec la ligne éditoriale traditionnelle des médias radiophoniques. En effet, ce format s’affranchit des contraintes des médias de masse pour proposer des contenus originaux, plus approfondis, plus personnalisés et plus orientés à destination d’un public cible avec qui se crée un lien d’intimité au fil des épisodes.

De ce fait, en réinventant l’offre audio et en bénéficiant des évolutions technologiques, le podcast est parvenu à susciter un réel engouement, notamment auprès d’une audience urbaine, jeune, éduquée et CSP+.

De l’autre coté,

diagonale du vide podcast (1)

La misère la plus vive n’est pas forcément là où on la soupçonne le plus. On a tous dans la tête la détresse des sans-abri des grandes villes, ou celle des migrants démunis. On voit souvent des reportages dans de grands camps de réfugiés du bout du monde. Mais en France, l’isolement des précaires en milieu rural est, lui aussi, redoutable.

Mais c’est pas pour ça qu’il faut nous prendre pour des débilos !

De toute façon je peux écrire ce que je veux personne ne lit alors…

s03e02 une belle journée

Pour cette semaine on reste tranquillement chez nous.
#art #choupisson #pilliersDeBar

s03e02 Une belle journée, l’épisode est ici

Les Ateliers des Arques, résidence d’artistes sont heureux de vous inviter à découvrir à la lisière du 16 Octobre au 15 Décembre 2018 aux Arques ainsi que dans les bibliothèques de la communauté de communes.

image-1

Les œuvres présentes dans cette exposition ont été sélectionnées dans les collections publiques des Abattoirs, Frac – Occitanie Toulouse ainsi qu’à l’Artothèque du Lot.
Avec les œuvres de: David Ancelin, Rémi Blanchard, François Boisrond, Gilles Bruni, Marc Desgranchamps, Yaya Herman Düne et Marion Hanania, Jean-Louis Garnell, Yohann Gozard, Eric Hurtado, Suzanne Husky, Lise Lacombe, Bertrand Lamarche, Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize, Anne-Hélène Le Bras, Olivier Masmonteil, Eva Nielsen, Julien Pastor, Anne-Laure Sacriste et Florian Tiedje.

Événements et animations autour de cette exposition
Samedi 13 Octobre à 18h : Vernissage ( mais bon ça c’est passé puisque c’est là qu’on avait enregistré … forcément !) – Mercredi 24 Octobre de 14h à 17h : Visite de l’exposition et Atelier Land Art dans la nature – Samedis 27 Octobre et 3 Novembre de 14h à 18h : Visite de l’exposition puis Atelier Photo avec le photographe Salah Bouanani et Découverte de la forêt avec l’animatrice Magali Constant de l’association Atelier Nature Hirondelles – En partenariat avec le PETR Grand Quercy – Vendredi 9 Novembre à 21h : Projection du film « Leave no trace » de Debra Granik à l’Arsenic, Gindou – Mercredi 31 Octobre, Samedis 17 Novembre et 8 Décembre de 15h à 17h : Visite de l’exposition, Atelier d’Arts plastiques et Goûter
Tous ces événements / Animations sont familiaux (enfants à partir de 3 ans) et gratuits sauf la projection à Gindou qui est à 6€ plein tarif, 3€ pour les moins de 18 ans et 4€ pour les Titulaire de la carte de soutien à Ciné Lot.

Les Ateliers des Arques, résidence d’artistes – Le Presbytère – 46250 Les Arques
ateliersdesarques.com

La moissonneuse-batteuse ne court pas les rues. Mais gégé, lui, en est fou, et les collectionne. Gégé, il les regarde avec amour. Il les connaît toutes, non pas comme s’il les avait faites. Il s’est contenté de les défaire. Il les a désossées, démontées, décoincées, dégrippées. Dénichées surtout. Car la moissonneuse-batteuse ne court pas les rues. Pas plus que les chemins de campagne. (25 engins) Elles dorment à la cloche de bois, sous la poussière du temps au fond d’une grange. Elles rouillent au pays des mémoires mortes. Elles attendent un Gégé. Le Gégé est rare : il en pince pour les moissonneuses-batteuses. Il les collectionne. Il en a vingt-cinq. Vingt-cinq chantiers. Vingt-cinq énigmes. Vingt-cinq bonheurs. Dans la vie vraie, il s’appelle Gérard Gauthier, il est typographe de presse. Dans la vraie vie vraie, c’est Gégé.

Sinon à part ça on a aussi :

40658081_1139028049586932_6655845861728710357_n

le site du sanctuaire des hérissons au cas ou vous aussi vous tomberiez sur un choupisson

Vous venez récemment de trouver un bébé hérisson,en attendant son admission dans un centre de soins voir ci-dessous le protocole à effectuer en urgence.
Un bébé hérisson hors du nid sans sa mère en plein jour est toujours un animal en perdition, il est forcément en hypothermie, affamé donc en faiblesse, a peut être la diarrhée et sûrement des asticots. Mettez le de toute urgence à l’abri sur une bouillotte ou des bouteilles d’eau chaude quel que soit le temps qu’il fait et vérifiez qu’il n’y ait pas d’œufs de mouches ou d’asticots sur lui. N’attendez pas que sa mère revienne, s’il est hors du nid c’est qu’elle est déjà partie depuis 48 heures au moins. L’urgence, c’est de le réchauffer, (sur bouillote ou bouteille d’eau chaude) puis de le nourrir et s’occuper des asticots. Nous allons voir comment procéder.

IL EST INDISPENSABLE DE LE MAINTENIR SUR BOUILLOTTE OU BOUTEILLES D’EAU CHAUDE, RECOUVERTES D’UN LINGE, 24H SUR 24, « surtout ne JAMAIS exposer les hérissons au soleil » »

Proposez-lui de l’eau et de la nourriture, s’il n’a pas la force de manger, gavez-le avec une seringue en lui donnant du FORTOL ou un autre complément nutritif en vente chez le vétérinaire).Une fois que la boîte est entamée elle est valable 48 heures au réfrigérateur. Un conseil : congeler le restant dans un bac ou un sachet à glaçons, puis administrer 30 ml pour 100 grs de hérisson par jour en 5 repas à 4 heures d’intervalle. Vous pouvez également donner du lait pour chiots et chatons, ou du lait pour chats en vente dans les grandes surfaces que vous pouvez mélanger avec des petits pots pour bébés humains. En aucun cas n’administrer du lait de vache, il provoque des diarrhées mortelles. Si vous n’avez rien sous la main, vous pouvez toujours donner un jaune d’œuf cru avec du sucre et de l’eau à la seringue. Pour tout lait maternisé chiot et chaton de il faut impérativement respecter le dosage chiots ou chatons le surdosage entraînerait des ballonnements et des décès chez le hérisson.

s03e01 Rurbex style

Pour notre épisode de la rentrée 2018, on va rester encore un petit peu en vacances.
Les rushes qui m’ont permis de faire ce montage ont été pris en août 2018 on n’y parle d’URBEX.
Deux explorations en perspective :
La première a été inspirée par l’écoute d’un épisode de podcast (le bureau des mystères). L’autre, plus près de chez nous a bien fini mal tourner.

s03e01 Rurbex style, l’épisode est ici

La Cité Blanche Lafarge, en Ardèche, le Teil
Il y a bien longtemps que les platanes centenaires n’ont pas été taillés. Ceux-là mêmes qui ont offert ombre et fraîcheur à des générations d’ouvriers de la cimenterie Lafarge, qui continue non loin de là à grignoter la colline sur la rive ardéchoise du Rhône. C’est ici, entre Viviers et Le Teil, que la famille Lafarge a posé les fondations de ce qui deviendrait un empire industriel, porté au coeur du XIXe siècle par de grands chantiers consommateurs de chaux vive comme la construction du canal de Suez.
2018 jpg (654)
Une cité construite en 1880
À une époque où les capitaines d’industrie rivalisent de paternalisme, Raphaël de Lafarge fait construire en 1880 une cité ouvrière qui jouxte la carrière et les fours à chaux : un boulevard promenade bordé par des logements où chaque famille disposait d’un rez-de-chaussée sur cave, d’un étage et d’un grenier, d’un petit jardin potager. La capacité de ce premier bâtiment, de près de 200 mètres de long et abritant 75 ménages s’avère rapidement insuffisante. Un deuxième est donc érigé en 1913 en face du premier, donnant à la Cité Blanche – le prénom de l’épouse décédée de Raphaël de Lafarge – une dimension de village : une église où étaient célébrés deux offices par semaine, une école qui accueillit jusqu’à 200 enfants, le Cercle Saint-Léon, où les hommes se retrouvaient pour lire la presse (catholique) et deviser autour d’un verre (non alcoolisé), un hôpital, une boulangerie, une alimentation…
La mécanisation marque la fin de la Cité Blanche
À l’aube des années 50, la mécanisation change la donne au coeur de la cité ouvrière. Les chevaux sont remplacés par des camions, les casseurs de pierres par un concasseur automatique : les suppressions d’emploi se multiplient et la Cité Blanche, toujours propriété privée de Lafarge, se vide peu à peu de ses occupants dont la plupart profitent de conditions financières intéressantes à leur départ en retraite. Le bâtiment originel, délabré, est fermé en 1974 et celui de 1913 abrite une poignée d’irréductibles. Que Fernande Brunel, verra partir un à un, au cimetière ou en maison de retraite. Jusqu’à rester, depuis deux ans maintenant, l’unique âme vivante de la Cité.
Lorsque la nuit plonge la Cité Blanche dans le noir, une loupiote un peu faiblarde se distingue sur l’interminable façade décrépie. À deux pas de l’église délabrée et presque en face du Cercle Saint-Léon, muré à la va-vite, c’est au nº109 que vit Fernande Brunel. À côté du placard en Formica, où trônent un transistor et le buste de Napoléon, le repas de midi reste au chaud sur le poêle à mazout. Comme chaque jour, depuis 1946, lorsque cette jeune mariée de 19 ans s’est installée à la Cité Blanche.


« Les enfants couraient partout dans la rue, il y avait du mouvement en permanence, se souvient-elle. Quand il faisait beau, les hommes étaient à l’usine ou au café et nous, nous passions toute la journée dehors, à discuter sur le trottoir. C’était gai, c’était vivant ! » Peu après son installation, la Cité Blanche a commencé à se vider. « Ils sont tous partis petit à petit. Certains s’en sont allés vivre leur retraite ailleurs, certains sont morts… Je n’aurais jamais imaginé qu’un jour le village serait vide comme ça… ».

Vous retrouverez ici le lien vers le dernier article du blog de Mat ou il nous raconte ses aventures
https://www.lesvoyagesdemat.com/blog-voyage-france/road-trip-litteraire-en-france/
2018 jpg (506)
mais encore…
lui, c’est Mat

Tous les liens qui suivent sont disponibles pour vous permettre de me laisser des compliments sous formes d’étoiles ou de commentaires élogieux. N’hésitez pas à vous en servir !
mon instagram
https://www.instagram.com/bengir000/

mon tweeter

mon mail
bengir000@gmail.com

apple Podcast
https://itunes.apple.com/fr/podcast/la-diagonale-du-vide/id1163157263?mt=2

mon deezer
https://www.deezer.com/fr/show/53650

mon podmust
https://podmust.com/podcast/la-diagonale-du-vide/

Que la Force soit avec vous et que la Faiblesse ne vous inquiète pas 😉

S02e11 les animaux

Aujourd’hui c’est la fête, on a bien travaillé. On peut donc bien en profiter. Au programme:

le #animaux, le #oiseaux, #musique, un peu de #cowboy aussi… Je vous souhaite une bonne écoute 😀

S02e11 les Animaux l’épisode est ici

diagonale du vide (1)

Quoi de plus agréable et insolite qu’une balade matinale dans un village accompagné du chant des oiseaux ? C’est ce qu’ont pu vivre une cinquantaine de personnes. Jean Boucault et Johnny Rasse, deux amoureux de la nature, passionnés par les oiseaux et leur poésie, amenaient les participants au gré des ruelles au son du chant des oiseaux imités à la perfection. Grâce à leur admirable prestation, ils ont réussi à attirer des tourterelles, mais aussi différentes espèces plus rares sous les remparts de la cité.

diagonale du vide (2)

Jean Boucault et Johnny Rasse sont deux amoureux de la nature, passionnés par les oiseaux et leur poésie. Imiter leur chants est très vite devenu un réflexe, un jeu, une passion. Ils ont ensuite cherché à rendre leur don plus musical pour en faire un art et devenir de véritables chanteurs d’oiseaux.

Leur talent les a amenés à participer à diverses émissions radiophoniques et télévisuelles, notamment aux Victoires de la Musique Classique, à la cérémonie des Molières, à La Nuit de la Voix ou encore à la Folle Journée de Nantes en 2016. Ils se produisent désormais partout en France mais également au Japon, en Russie et en Pologne pour des concerts dans la langue universelle des oiseaux.

Pour retrouver les Chanteurs Oiseaux
Leur dernier album: La Symphonie des Oiseaux est disponible sur Amazon, la Fnac et Deezer depuis mars 2017.

#cowboy

L’éthologie désigne l’étude scientifique du comportement des espèces animales, incluant l’humain, dans leur milieu naturel ou dans un environnement expérimental, à travers des méthodes biologiques précises d’observation et de quantification des comportements animaux.

diagonale du vide (3)

Bien que le comportement animal soit déjà étudié par Aristote, ce terme a été défini par le naturaliste Isidore Geoffroy Saint-Hilaire en 1854.

Le terme « Vache » est le nom vernaculaire donné à la femelle mammifère domestique de l’espèce Bos taurus, un ruminant appartenant à la famille des bovidés, généralement porteur de cornes sur le front. Les individus mâles sont appelés taureaux et les jeunes, veaux.

L’espèce est grégaire. Au sein du groupe, il existe des relations de dominance entre animaux, qui s’établissent au cours de combats lors de la formation du troupeau, et qui aboutissent sur la constitution d’une hiérarchie de dominance. Une fois cette hiérarchie établie, elle ne sera plus remise en cause. Les animaux peuvent également développer des relations d’affinité entre eux. Celles-ci se traduisent souvent par des léchages.

Les bovins communiquent entre eux par le biais des odeurs et des phéromones. Ils sont capables de se reconnaître individuellement par leurs odeurs dans un groupe d’une taille raisonnable. Leur odorat permet également de percevoir les émotions de leurs congénères, et notamment les situations de peur ou de stress. La posture de la tête est également un moyen de communication. Elle exprime les principales humeurs et comportements que les bovins peuvent adopter.

S02e10 le causse des Espagnols

Cette semaine nous sommes allés rendre visite à Michel Galabru dans sa chapelle mais bon je ne vais pas vous expliquer à l’écrit tout ce que j’ai pris tant de soin vous développer dans l’épisode!

alors faites-vous une idée

S02e10 le causse des Espagnols l’épisode est ici

Mais cette semaine c’est pas tout

Nous avons aussi le lien vers l’épisode de la revue des podcasts de SYNTONE

Je ne sais pas vraiment comment faire pour remercier Juliette et Etienne !

Je me suis du coup abonné à leur magazine c’est 30 balles et on a quatre exemplaires par an de leur production (dans la boîte aux lettres comme à la bonne vieille époque des fanzines !)

Lorsque j’ai choisi de présenter ce podcast, je me suis exposé, à un jugement, à un regard. Dans ces conditions, c’est leur regard qui a fait de mon travail quelque chose d’artistique.

S’interroger sur le statut de l’oeuvre d’art, c’est aussi s’intéresser à la notion de jugement, à l’importance que le regard extérieur a.

j’ai commencé en faisant du bricolage et ils ont, par leur écoute transformé ça en « art brut », un jour ce sera maîtrisé, j’espère … et vous en serez toutes et tous pour quelque chose.

Profondément merci

Voici la vergerette que j’ai dans mon jardin

Concernant les Espagnols on fait la bise à leurs enfants:

1 – Francisco Pamaga Aleman né à Caravaca (province de Murcie), le 12 janvier

1909. Fils de Alphonso Pamaga et de Incarnacion Aleman. Milicien espagnol

réfugié, 140ème brigade, 3ème bataillon, 2ème compagnie. Décédé d’une broncho-pneumonie à l’infirmerie du camp de Judesle 14 mars 1939 à 9h30.

2 – Raimundo Carazo Andrès né à Guadalajara, rue San Grégorio, n°21 (Madrid), le 23 janvier 1910. fils de Carazo et de Andrès. Milicien espagnol réfugié, garde d’assaut, 19ème compagnie.

Décédé d’un phlegmon péri-laryngé à l’infirmerie du camp de Judes le 14 mars 1939 à 14h.

3 – Joan Coll Quintana né à Curva de Ter (Gerona), âgé d’environ 30 ans. Fils de Coll et de Quintana, célibataire. Milicien espagnol réfugié, caporal à la 55ème division, 178ème brigade, 712ème bataillon. Décédé d’une asystolie à l’infirmerie du camp de Judes le 16 mars 1939 à 11h30.

4 – José Salvado Dolcet né à dans la province de Reus, âgé d’environ 30 ans. Fils de Salvado et de Dolcet. Milicien espagnol réfugié, 137ème brigade, 545ème bataillon, 3ème compagnie.Décédé d’une asystolie, Boulevard de la République le 17 mars 1939 à 10h.

5 – Léandro Ballestas Sarsa âgé d’environ 25 ans. Fils de Ballestas et de Sarsa. Milicien espagnol réfugié, 48ème brigade ferroviaire. Décédé d’une pleurésie purulente, Boulevard de la République le 18 mars 1939 à 12h40.

6 – Carlos Garcia Cerezo âgé d’environ 20 ans. Fils de Garcia et de Cerezo. Milicien espagnol réfugié 1er groupe de mitrailleur, bataillon 108. Décédé de la typhoïde, Boulevard de la République le 19 mars 1939 à 8h.

7 – Salvador Sanchez Parra âgé d’environ 25 ans. Fils de Sanchez et de Parra. Milicien espagnol réfugié. Décédé de la typhoïde, Boulevard de la République le 20 mars 1939 à 12h40.

8 – Domingo Bayarri Lucas âgé d’environ 20 ans. Fils de Bayarri et de Lucas. Milicien espagnol réfugié, section d’avant garde, 3ème groupe A 33. Décédé de la tuberculose, Boulevard de la République le 20 mars 1939 à 19h30.

9 – José Gines Moles âgé d’environ 25 ans. Fils de Gines et de Moles. Milicien espagnol réfugié. Décédé de misère physiologique, Boulevard de la République le 23 mars 1939 à 7h30.

10 – Antonio Calon Pons âgé d’environ 25 ans. Fils de Calon et de Pons. Milicien espagnol réfugié. Décédé de schizophrénie, Boulevard de la République le 23 mars 1939 à 10h30.

(Je n’ai pas eu accès à la liste des femmes)